Aux dirigeants de la planète :

Nous avons besoin d'un accord sur le climat qui soit à la hauteur des impératifs de justice et de la connaissance scientifique. Vous devez vous engager à laisser 80 % des combustibles fossiles sous terre et à financer une transition socialement juste vers du 100 % renouvelable d'ici à 2050.

Signature,

Bonjour !

Nous avons gardé vos coordonnées, cliquez ci-dessous pour continuer.

Derniers signataires ::
georges GARCIN France
Michel BRUGNIAU France
Daniel Gaviria Gaviria France
CADOT Florian France
Romain Gicquaud France
Dupont DUPONT France
Idrissa navel Diallo Senegal
Perron Eve France
Prouillac Didier France
Duperrut Christopher Switzerland
Olivier Thuet France
Barbara Niederer France
Guillaume Bondi Switzerland
Hugo Jouxtel France
Cheikh Fadel Cheikh Wade Senegal
Barbara Niederer France
Ollive Ollive France
Jérémy Montagny France
Blondeau Caroline France
Bisciglia veronique France
Buri Buri France
André Sidney France
Lefeuvre Lefeuvre France
Rubin Fabienne France
Baumgartner A. Switzerland
Huot Jeanne-Marie Switzerland
Baptiste Lefebvre France
Laurence Dhallenne France
Lambert Christine Switzerland
dominique Rousselle France
Anne-Marie Beauregard Canada
Fayol Didier France

2015 sera probablement l'année la plus chaude jamais enregistrée et en décembre prochain, des gouvernements du monde entier se réuniront à Paris pour les plus grandes négociations climatiques depuis 2009.

À l'heure qu'il est, les engagements des gouvernements du monde entier sont nettement insuffisants par rapport à ce dont la planète à besoin. Il faut viser beaucoup plus haut. Une action d’ampleur historique est nécessaire.

Notre message est simple : laissez les combustibles fossiles sous terre - vraiment : arrêtez de creuser - et commencez à développer les énergies renouvelables. Détournez-vous des sources d’énergies dépassées et dangereuses, et tournez-vous vers les énergies renouvelables. Faites le immédiatement.

Un engagement des gouvernements à conserver 80 % des combustibles fossiles dans le sol serait le signe le plus fort à ce jour que l’ère des combustibles fossiles dangereux et polluants est passée. Les chefs d’État et de gouvernement ont l’opportunité de faire ce qui est nécessaire : soutenir les populations les plus exposées à la crise, qui se battent pour survivre. Se tenir aux côtés des chefs religieux, des scientifiques et du mouvement pour le climat. Résister à une industrie qui nous mène à notre perte.

English | Français | Español | Português | Deutsch | Русский | Svenska | 

Nederlands | 日本語 | Türkçe | 中文