Nous avons transmis la pétition au ministère de l'intérieur.


Si vous souhaitez être tenu.e au courant de ses suites, merci de nous laisser votre adresse email.

Signature,

Bonjour !

Nous avons gardé vos coordonnées, cliquez ci-dessous pour continuer.

Derniers signataires ::
Leïla BON United States
Guillon frederic United States
Barrié Barrié France
Evelyne Sauzedde United States
Evelyne Sauzedde United States
Jean-Christophe Rosaz United States
Marie Jo Pécout United States
jean-luc Fontaine United States
Evelyne Herelius-vaity United States
Justine Lassansaa United States
Amin Khallouf United States
Marie-Anna Blanquier France
Blanquier Marie-Noëlle France
Reynaud Cane Philippe France
Groppe Alice United States
Alexis CLEMENCIN United States
Michèle Pécoul United States
Lepri Emma United States
Anita Rispilu France
Anita Rispilu France
Sophie RIGAUX Pays
Anne-Sophie Nicolas United States
Simone BONNIN France
Lucile Vannier United States
Anita Pili France
Benedicto Sophie United States
Lucas Rochette-Berlon United States
Isabelle Golliet France
SILVESTRE Louis France
Marie Thérèse Mort France
Coolibaly Samba United States
Aubrey Hatchard United States
Deborah R.C United States
Mottet Nathalie United States
philippe Lacoumette United States
Jacqueline Baumel United States
Constant KAIMAKIS United States
Constant KAIMAKIS United States
Joachim Reyniers United States
Valérie Rémond United States
Nicolas SACRÉ United States
Jeanine Fradin France
Bruno Delmotte United States
Lorena Jalles United States
Gilbert Bourgeois-Moine United States
Axel FRICKE France
Alain ADRIAENS Belgium
Coline Martres United States
Christine Charbonnier United States
Syndcat Sud Safran Villaroche United States
Stephanie Labbe United States
Mathieu SALVI United States
Guilhermet Laurent United States
Carole Gauthier United States
Nathalie Sedou France
Mélanie Grégoire United States
Eric Vallette United States
BRACK Marie-Christine France
Jerome Coste France
France Loirat France
Guillaume CORNUEL United States
Gwenola Quancard United States
Julia Mc Lean France
Jean SCHEFFER United States
Yves Jouffe France
Bernadette Lang United States
Laurent Rouxel France
Philippe Praud United States
Philippe Praud United States
Mathilde Nahon United States
Raymond Ribot France
van Boxel Chris United States
Jean-Louis Mazet-Roux United States
Jérôme T United States
Pascale Vanlerberghe United States
Laurent Ciarabelli United States
Chloé Carmasol United States
Magnin Sandrine France
Bernard Gabriel United States
ZGONC Julien United States
Jacqueline Boucher United States
iris Buedts United States
Françoise Majorel France
Pascale Flahaut United States
Mathias Gaudel United States
Robespierre do O' United States
Alice Nouveau United States
Mélanie Brelaud United States
Estelle Laubez France
Elisabeth Leroy United States
Pauline Richard France
Marais Stève United States

La France s’apprête à accueillir le sommet de l’ONU sur le climat (COP21).

Le gouvernement, le président de la République et les dirigeants de l’ONU répètent constamment que la bataille contre le réchauffement climatique est l’affaire de tou.te.s. Ils ne manquent pas une occasion de souligner l’importance du rôle de la société civile, de ses mobilisations et actions.

Pourtant, à ce jour, la société civile n’est pas la bienvenue à Paris.

En effet, le gouvernement ne fait rien pour faciliter la participation des dizaines de milliers de personnes, qui souhaitent répondre à l’appel de la Coalition Climat 21 et prévoient de se rendre à Paris. Ces représentant.e.s de la société viendront du monde entier, pour porter la voix des personnes directement affectées par le changement climatique.

Alors que les représentant.e.s des lobbies charbonniers, gaziers et pétroliers pourront sans problème parcourir les couloirs du centre de négociations, les organisations de la société civile ne disposent d’aucun soutien, qu’il s’agisse de la question des visas ou de solution d’hébergement collective (gymnases, etc.).

Le gouvernement s’est pourtant régulièrement engagé à permettre cette participation - et même à la soutenir. Problème : il n’a à ce stade accordé qu’une subvention de 150 000 euros à la Coalition Climat 21, là où, en 2009, à Copenhague, le gouvernement danois avait versé 2,2 millions d’euros aux organisations de la société civile.

Le gouvernement fait donc le choix de réduire la société civile au silence.

Mais nous ne nous tairons pas. Bien au contraire : l’attitude du gouvernement nous renforce dans notre détermination à faire entendre notre voix.

Faisons le dès à présent, pour dénoncer l’attitude du gouvernement et exiger qu’ils permettent la participation de milliers de représentant.e.s de la société civile aux mobilisations organisées à Paris pendant la COP.