À Sa Sainteté le Pape François :

Votre reconnaissance de la réelle menace du changement climatique, les efforts entrepris par le Vatican pour devenir le premier état au bilan carbone neutre, ainsi que votre dévouement à respecter la Création nous donnent de grands espoirs.

Nous vous invitons à user de votre autorité et des pouvoirs qui sont les vôtres pour montrer l’exemple au monde entier. Nous faisons appel à vous pour que la Banque du Vatican retire tous ses investissements de l’industrie des combustibles fossiles responsable de la crise climatique, et pour soutenir publiquement le mouvement croissant de désinvestissement du secteur fossile.

Nous vous remercions pour votre engagement en tant que dirigeant.

Signature,

Bonjour !

Nous avons gardé vos coordonnées, cliquez ci-dessous pour continuer.

 
Derniers signataires ::
DINVAUT Isabelle France
Therese Olivier France
Patrick LAUZE France
Benoît Sylvestre France
François Lazare France
Yassine Mansour France
Vincent Vigé France
Lisa REBOUD France
Michel Saint-Pierre France
Matina Danielle France
Marie Marie Christine France
Prual Ronan France
jean-marc Botton France
Pauline Sauret-Chopin France
LANDAIS Gilbert France
Anne Calmels France
Duthoit Veronique France
Gio Gio France
Pierre-Alexandre Ray France
Pascale Fabre France
Alice GUERIN France
regis FAYARD France
Poss Sylvie France
Nemessany Paul France
Voleau Jean-Noël France
Christiane Patey France
Audrey QUELTIER France
Raymond GEORGES France
LERAY Marie-Noëlle France
Sandrine Magnin France
Audrey Béthinger France
F Laan v France
Laetitia Authié France
Emmanuelle Sarrouy France
Dylan Delalay France
Rioche Michel France
Françoise Tyszka France
Chantal Loichemol France
Annie-Claude DUPUY France
Philippe Legros France
Juan Pablo Ramos Gutiérrez France
J Gardette France
Estelle Hofmann France
Houdoin Jacky France
Daniel DIEZ France
ROBERT Guy France
David Anglézi France
Marie Burchi France
Chantal Delacroix France
Muller Jacques France
GIRARDIN Philippe France
Daniella Dutheil France
claire ALLEGRET France
MOSER Christian France
Bénédicte Vrain France
Desroches Anna France
Brack Marie-Christine France
Petit Laëtitia France
Melendez Violette France
Chantal Fauchier France
Decaens Sabine France
Monique Podgorski France
Boullet Olivier France
Stéphane Mahé France
Anne Marie Mabon France
Micheneau Gilles France
Annie Hébrard France
Paulette Gaignebet France
Tonia VIVALDOYE France
Monique KANAKIS France
Elisabeth Granger France
Martin GUER France
Gilles Delaunoy France
Marie Marie Christine France
Mella Mella France
Véronique LAVIGNE France
Nicolde Mignot France
Helene Ly France
Joanne Clavel France
Arnaud Chiffaudel France

Détruire la planète est inacceptable, gagner de l'argent en la détruisant est pire encore.

Le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles s’est toujours fondé sur un raisonnement fondamentalement moral : l’investissement dans l’industrie des énergies fossiles est néfaste. Le changement climatique est une injustice.

Il y a des principes sur lesquels les Chrétiens comme les non Chrétiens peuvent tous se rejoindre. Au cours des deux dernières années, des centaines d’universités, de villes et de congrégations religieuses se sont d’ailleurs rassemblées autour de l’idée du désinvestissement des énergies fossiles. Elles ont demandé aux institutions concernées  de rendre leurs investissements compatibles avec leurs principes moraux, adressant ainsi un message symbolique fort : les agissements de cette industrie sont incompatibles avec un monde vivable. Nous devons donc nous y opposer.

De nombreux responsables ont répondu à l’appel. Ces derniers mois, des institutions religieuses telles que les Universalistes Unitariens, l’Église Unie du Christ et le Conseil œcuménique des Églises se sont engagées à désinvestir des énergies fossiles. En juin dernier, l’Université de Dayton a été la première université catholique à désinvestir.

Le vent est en train de tourner. Il est temps que le Vatican désinvestisse.

Le Pape François est écouté par 1,2 milliards de catholiques et est une figure respectée par les chrétiens et comme les non chrétiens. Il est donc en position de jouer un rôle décisif, grâce au pouvoir moral inégalable qu’implique sa fonction,en soutenant le mouvement pour le désinvestissement.

Dans les mois à venir, le Pape François a prévu de publier une encyclique, lettre circulaire exposant la position officielle de l’église catholique, sur la responsabilité de l’humanité dans la sauvegarde de la Planète.

Le Pape a conscience des menaces liées au changement climatique. Il comprend l’impératif moral de veiller sur la Création. Il sait que si nous n’agissons pas, les impacts du changement climatique seront redoutables et que les peuples les plus vulnérables de la planète seront les premières victimes. Il mesure la responsabilité des humains dans la protection de la planète et de leur propre sort.

Demandons donc au Pape François d’inclure le désinvestissement dans son argumentaire moral.



English | Español | Português | Deutsch | Italiano 日本語 Polski | العربية