Signer la lettre

MIDCAT-STEP

Un nouveau projet climaticide imposé en France


La destruction du climat ne se fera pas en notre nom. Pas un euro de plus pour le gaz fossile et ses infrastructures !

Mobilisons-nous et bloquons ce projet dangereux et inutile.

En France, sur un des territoires les plus fragilisés par le dérèglement climatique, l’industrie fossile s’apprête à construire une nouvelle infrastructure qui nous enfermerait dans un avenir fossile pour des décennies, alors que les réserves de charbon, de gaz et de pétrole actuellement exploitées sont tellement importantes qu’elles ruinent toute chance de maintenir le réchauffement climatique en dessous de 1,5°C. Ce projet gigantesque s’appelle MidCat.



Il prévoit dans sa première phase, nommée STEP, la construction de centaines de kilomètres de gazoduc pour relier la Catalogne sud, aux Pyrénées-Orientales et à l’Aude. Ce projet est un nouveau symbole de projets gaziers n’ayant aucune justification, pas même économique, mais pourtant portés et soutenus par la Commission européenne et consenti par le gouvernement français aux dépens du respect de l’Accord de Paris et de la loi sur la transition énergétique.

Pire encore, si ce gazoduc organise l’importation de gaz provenant de Russie, en totale contradiction avec les objectifs énergétiques de l’Union européenne, il organise également l’importation de gaz de schiste d’Algérie - faisant l’objet d’une exploitation intensive par Total. L’extraction de gaz de schiste algérien menace les populations locales et les aquifères qui les approvisionnent en eau, dans la zone la plus aride du pays. La technique qui permet de les extraire est d’ailleurs interdite sur notre territoire en raison des risques sanitaires et environnementaux qui lui sont liée. Nous refusons ces pratiques néo-coloniales et sommes solidaires de celles et ceux qui luttent localement et subissent déjà les impacts de l’extraction de ce combustible néfaste.

Ces méga-projets fossiles inutiles et imposés sont réalisés pour le seul bénéfice de grands groupes privés aux dépens de l’avis des populations concernées. Le projet STEP n’étant pas viable économiquement, ce sont probablement les consommateurs français et espagnols qui devront en assumer les coûts ! S’inscrivant dans un mouvement global d’opposition aux projets d’infrastructures gazières, la résistance locale contre ce projet grandit des deux côtés des Pyrénées, rejoint par des députés européens, organisations locales, nationales et européennes, ainsi que déjà 10 municipalités et le Conseil Départemental des Pyrénées Orientales se sont déjà déclarés opposés au projet.

Prenons les choses en main : exigeons des élu.e.s locaux des Pyrénées-Orientales et de l’Aude qu’ils affichent leur opposition au projet en adoptant une délibération s’opposant au projet !

LIRE LA SUITE: quatre raisons pour lesquelles il est nécessaire de bloquer MIDCAT

Lettre à l'attention des maires de l’Aude et des Pyrénées Orientales

Objet : Affirmer votre opposition au projet STEP

Vous pouvez modifier ce texte afin de le personnaliser.

Bonjour !

Nous avons gardé vos coordonnées, cliquez ci-dessous pour continuer.

Ne pas ? Déconnexion

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.