Ajoutez votre nom

Dites aux dirigeant.e.s mondiaux.ales :

Respectez vos engagements sur la justice climatique !

Monsieur le Président Biden, Monsieur le Premier ministre Trudeau, Monsieur le Président Macron, Monsieur le Premier ministre Johnson, Mesdames et Messieurs les dirigeant.e.s participant au sommet sur le climat organisé à l’occasion de la Journée de la Terre : Des années de retard et de déni n’ont fait qu'aggraver la crise climatique. C’est pourquoi, lorsque vous vous réunirez le 22 avril prochain, nous attendons de vous que vous fassiez preuve d'audace et que vous preniez des mesures climatiques à la hauteur de l'ampleur de la crise.

Cela signifie :

  • Faire ce que les scientifiques préconisent : Revoyez vos objectifs climatiques nationaux à la hausse afin de respecter la limite de réchauffement de 1,5 °C, comme le recommandent les scientifiques. Pour la plupart d'entre vous, cela signifie au moins doubler vos objectifs actuels et fixer, pour 2050, un objectif consistant à supprimer réellement les émissions et non à se contenter d’un plan de réduction « zéro net » offrant de multiples échappatoires aux gros pollueurs.
  • Arrêter de financer le problème : Vos pays continuent de verser des milliards d’argent public à l'industrie des combustibles fossiles et ferment les yeux sur les flux d'investissements déversés par les sociétés financières dans cette industrie, favorisant son expansion dans le monde entier. Vos gouvernements doivent contraindre toutes ces institutions à cesser de financer les énergies fossiles. 
  • Prendre la transition au sérieux : L’argent public doit servir l'intérêt général. Investissez dans la création d'emplois, les énergies renouvelables et les infrastructures durables. Soutenez les communautés en première ligne, qui sont les plus durement touchées par les effets dévastateurs du changement climatique. Pendant que vous œuvrez sur la scène mondiale pour couper les financements qui concourent à la destruction du climat et réorienter ces flux de façon à bâtir un avenir équitable et porteur d’espoir, vous devez également vous assurer que votre pays prend la crise au sérieux, en mettant en place des politiques qui soutiennent cette transition. 
  • Ne laisser personne de côté : Les communautés, les travailleurs et les familles en première ligne doivent être au centre de la lutte contre la crise climatique. Un plan climatique qui ne reflète pas cette réalité ne fonctionnera tout simplement pas. 

Monsieur le Président Biden, Monsieur le Premier ministre Trudeau, Monsieur le Président Macron, Monsieur le Premier ministre Johnson, Mesdames et Messieurs les dirigeant.e.s participant au sommet sur le climat organisé à l’occasion de la Journée de la Terre : Des années de retard et de déni n’ont fait qu'aggraver la crise climatique. C’est pourquoi, lorsque vous vous réunirez le 22 avril prochain, nous attendons de vous que vous fassiez preuve d'audace et que vous preniez des mesures climatiques à la hauteur de l'ampleur de la crise.

Cela signifie :

  • Faire ce que les scientifiques préconisent : Revoyez vos objectifs climatiques nationaux à la hausse afin de respecter la limite de réchauffement de 1,5 °C, comme le recommandent les scientifiques. Pour la plupart d'entre vous, cela signifie au moins doubler vos objectifs actuels et fixer, pour 2050, un objectif consistant à supprimer réellement les émissions et non à se contenter d’un plan de réduction « zéro net » offrant de multiples échappatoires aux gros pollueurs.
  • Arrêter de financer le problème : Vos pays continuent de verser des milliards d’argent public à l'industrie des combustibles fossiles et ferment les yeux sur les flux d'investissements déversés par les sociétés financières dans cette industrie, favorisant son expansion dans le monde entier. Vos gouvernements doivent contraindre toutes ces institutions à cesser de financer les énergies fossiles. 
  • Prendre la transition au sérieux : L’argent public doit servir l'intérêt général. Investissez dans la création d'emplois, les énergies renouvelables et les infrastructures durables. Soutenez les communautés en première ligne, qui sont les plus durement touchées par les effets dévastateurs du changement climatique. Pendant que vous œuvrez sur la scène mondiale pour couper les financements qui concourent à la destruction du climat et réorienter ces flux de façon à bâtir un avenir équitable et porteur d’espoir, vous devez également vous assurer que votre pays prend la crise au sérieux, en mettant en place des politiques qui soutiennent cette transition. 
  • Ne laisser personne de côté : Les communautés, les travailleurs et les familles en première ligne doivent être au centre de la lutte contre la crise climatique. Un plan climatique qui ne reflète pas cette réalité ne fonctionnera tout simplement pas. 

Les principaux responsables politiques participeront à un sommet sur le climat convoqué par le président des États-Unis, Joe Biden, les 22 et 23 avril prochains. Il nous reste peu de temps pour leur faire entendre nos revendications.

Bonjour !

Nous avons gardé vos coordonnées, cliquez ci-dessous pour continuer.

Ne pas ? Déconnexion

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

En soumettant vos informations, vous adhérez à notre politique en matière de confidentialité ainsi qu’à nos conditions de service. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.